Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 17:55

Un Crocothémis écarlate mâle (Crocothemis erythraea) fut observé et photographié lors de notre excursion dans la réserve de Ramières du Val de Drôme. Cest le seul anisoptère entièrement rouge observable en France, y compris les pattes. Ce n'est pas donc pas un Sympétrum (pattes noires ou noires et jaunes).

 

P1170965-Crocothemis erythraea 25 août 2010 Val de DrômeP1170986-Crocothemis erythraea 25 août 2010 Val de Drôme

P1170987-Crocothemis erythraea 25 août 2010 Val de DrômeP1170993-Crocothemis erythraea 25 août 2010 Val de Drôme

 

Le mâle est facilement reconnaissable :

- plus gros qu'un sympétrum

- abdomen, thorax, face, yeux, pattes rouges

- taches jaunes safranées à la base des 4 ailes (plus étendues aux ailes postérieures)

- abdomen très élargi et aplati en vue dorsale

- longs ptérostigmas jaunes

Les femelles et immatures sont plus difficiles à identifier.


Crocothemis erythraea

Crocothémis écarlate 

1 mâle

25 août 2010, Ramières du Val de Drôme, Drôme (26), FRANCE
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

Repost 0
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 17:29

  Alors que nous suivions un sentier de castors, j'ai vu passer furtivement près de nous un magnifique Sympétrum aux ailes tachetées. Le contact fut bref mais j'ai pu immortaliser l'instant. Je n'ai malheureusement pas pu prendre de meilleures photos que celles ci-dessous. Mais quelle rencontre que fut  cette libellule aussi majestueuse que  rare : le Sympétrum du piémont (Sympetrum pedemuntanum)

 

P1170934-Sympetrum pedemontanum 25 août 2010 Val de DrômeP1170936-Sympetrum pedemontanum 25 août 2010 Val de Drôme

P1170937-Sympetrum pedemontanum 25 août 2010 Val de DrômeP1170938-Sympetrum pedemontanum 25 août 2010 Val de Drôme

 


Sympetrum pedemontanum

Le Sympétrum du piémont

1 mâle

25 août 2010, Ramières du Val de Drôme, Drôme (26), FRANCE
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

Repost 0
27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 23:13

Nous avons photographié de nombreuses libellules dans la réserve naturelle du Val de Drôme. Parmi elles deux espèces d'Orthétrum dont la différenciation nécessite l'observation de quelques critères bien précis. Je vous présente ici l'Orthetrum brun (Orthetrum brunneum).

  C'est un Orthétrum de petite taille d'aspect complètement bleu, reconnaissable à ses ptérostigmas brun-rouge et à sa face blanc-bleuté. La femelle mature est brune aux yeux bleu-vert clairs. Une ligne noire dorsale parcourt son abdomen et chaque segment présente une paire de taches noires punctiformes distalement.

 

P1170866-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de Drôme2P1170867-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de Drôme

P1170880-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de DrômeP11709633-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de Drôme

P1180058-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de DrômeP1180061-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de Drôme

 

La principale difficulté dans cette diagnose est de différencier le mâle Orthetrum brunneum au mâle Orthetrum coerulescens. Je vous transmets ici quelques clés d'identification. En résumé l'Orthétrum brun est un petit Orthétrum dont le mâle est :

- entièrement bleu (thorax + abdomen)

- avec un abdomen large pouvant avoir des taches noires à mi-abdomen, sans tache noire distale

- avec des ptérostigmas foncés rouge -brun et plutôt courts

- avec une face et un front blanc bleuté

- avec entre 4 à 9 cellules dédoublées sous la nervure IR3 (valable qu'en comparaison avec O. coerulescens ; si une des 4 ailes possède moins de 4 cellules dédoublées, il s'agit d'O. coerulescens)

 

 

 P1170866-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de DrômeP1180067-Orthetrum brunneum 25 août 2010 Val de Drôme


Orthetrum brunneum

Orthétrum brun, Southern Skimmer

De nombreux mâles et femelles.

25 août 2010, Ramières du Val de Drôme, Drôme (26), FRANCE
Panasonic Lumix DMC-FZ18
 

 

Repost 0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 20:35

Un sympétrum assez rare, très beau et facile à identifier fut photographié dans le marais des Bouligons à Beaurières. Il s'agit  du sympétrum jaune d'or (Sympetrum flaveolum). En effet les grandes taches jaunes safranées qu'il présente à la base des ailes sont très caractéristiques et prêtent peu de place à la confusion. On peut également noter des ptérostigmas rouge chez le mâle et des pattes noires et jaunes

 

P1060946-Sympetrum flaveolum 29 juillet 2008 BeaurièresP1060948-Sympetrum flaveolum 29 juillet 2008 Beaurières

P1060949-Sympetrum flaveolum 29 juillet 2008 BeaurièresP1060951-Sympetrum flaveolum 29 juillet 2008 Beaurières


Sympetrum flaveolum 

Sympétrum jaune d'or, Yellow-Winged Darter

1 mâle très vif et difficile à photographié
29 juillet 2008, Beaurières, Drôme (26), FRANCE
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

Repost 0
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 12:43

Au fin fond d'un vallon à l'Ouest et en contre bas du Col des Ayes dans le secteur de Toulaud en Ardèche, nous avons observé autour des flaques d'eau d'un ruisseau à sec  un ballet de Sympétrums rouges sang (Sympetrum sanguineum).

Comme la plupart des Sympétrums le mâle est rouge, la femelle jaunâtre.

Concernant les clés de son identification, on observe d'abord les pattes : elles sont entièrement noires (pas de jaune). Il ne reste que deux possibilités pour le mâle : Sympetrum sanguineum ou Sympetrum depressiusculum (Sympétrum à corps déprimé). L'extrémité caudale de l'abdomen de S.s est élargi en massue, et cet abdomen ne présente pas en vue dorsale de taches noires latérales hormis les deux taches noires dorsales des deux derniers segments (cf. photos commentées plus bas). La densité de cellules des bords distaux des ailes peut confirmer la diagnose : densité plus faible en nervure / cellules chez S.s comparé à S.d dans la même zone. (cf. photo commentées) Une autre confusion pour le mâle est possible; en effet les vieux Sympetrum fonscolombii (Sympétrum de Fonscolombe ou Sympétrum à nervures rouges) ont des pattes presque totalement noires, il faut alors regarder les ptérostigmas qui sont clairs (jaune orangé) chez S.f contre foncés (orangé rougeâtre à noirâtre) chez S.s.

 

Concernant la femelle, encore plus difficile à identifier, je préciserai les critères quand j'en aurai fait des photos exploitables.

 

P1170614-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 ToulaudP1170619-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 Toulaud

P1170626-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 ToulaudP1170632-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 Toulaud

P1170634-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 ToulaudP1170636-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 Toulaud2

P1170638-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 ToulaudP1170655-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 Toulaud

 

Je vous fournis deux photos commentées pour vous aider à identifier vos observations. En résumé le Sympetrum rouge sang est un petit Sympétrum dont le mâle est :

- d'un rouge prononcé

- avec des pattes noires (critère essentiel)

- avec une face bien rouge, des yeux bien rouges, une moustache noire marquée

- avec un thorax de profil assez uniforme sans tache claire

- avec deux taches noires sur les deux derniers segments abdominaux

- avec un abdomen élargi distalement en massue

- avec des ponctuations noires abdominales plutôt latéro-ventrales, non visibles en vue dorsale

- avec une zone jaune safranée de petite taille à la base des 4 ailes

- avec des ptérostigmas foncés

- avec une densité en cellules peu importante en région distale des ailes (critère valable qu'en comparaison avec S.d)

 

 P1170625-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 Toulaud

P1170636-Sympetrum sanguineum 18 août 2010 Toulaud

 

 


 Sympetrum sanguineum

Le sympétrum rouge sang, Ruddy Darter   

plusieurs mâles
09 août 2010, Les Mages, Gard (30), FRANCE
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

Repost 0
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 20:37

Voici une libellule facile à reconnaitre à distance : la libellule déprimée (Libellula depressa) Celle-ci présente une tache noire assez caractéristique à la base de chacune de ses ailes (tache triangulaire des ailes postérieures et tache plutôt rectangulaire allongée des ailes antérieures). Son abdomen est aplati, à la fois court et large. Le mâle présente de plus deux paires de tache jaune latérale sur l'abdomen proximal.

 

P1150655- Libellula depressa Chuttes de la Druise 6 juin 20P1150659- Libellula depressa Chuttes de la Druise 6 juin 20

P1150654- Libellula depressa Chuttes de la Druise 6 juin 20

 


Libellula depressa

La Libellule déprimée, Broad-bodied Chaser 

un mâle adulte 
6 juin 2010, Chutes de la Duise, Dôme (26), FRANCE 
Panasonic Lumix DMC-FZ18

Repost 0
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 17:54

Voici le gomphe joli (Gomphus pulchellus), appelé aussi parfois gomphe gentil, c'est une libellule jaune et noire de taille moyenne avec les pattes jaunes et noires.

Sa famille est celle des Gomphidés : l'écartement des yeux est bien marqué.

Son Genre est Gomphus : abdomen dorsal présentant un ligne jaune longitudinale continue, le fin liseré noir inter-segment n'étant pas à considérer. Son abdomen est assez mince et élancé (non épaissi, ni en massue).


P1140911-Gomphus pulchellus 25 mai 2010 Les Mages
P1140914-Gomphus pulchellus 25 mai 2010 Les Mages

P1140917-Gomphus pulchellus 25 mai 2010 Les MagesP1140918-Gomphus pulchellus 25 mai 2010 Les Mages

P1140920-Gomphus pulchellus 25 mai 2010 Les MagesP1140924-Gomphus pulchellus 25 mai 2010 Les Mages


Gomphus pulchellus

Gomphe joli, Gomphe gentil, Western club-tailed dragonfly, Westliche Keiljungfer

 une femelle dans la garrigue 
25 mai 2010, Les Mages, Gard (30), FRANCE
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

 

 

 

Repost 0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 18:57

Je vous présente ici une espèce de libellules assez présente sur la colline calcaire. Il s'agit du gomphe à pinces (Onychogomphus forcipatus).

Il appartient à  la famille des Gomphidés : l'écartement des yeux est bien marqué. Son Genre est Onychogomphus : abdomen dorsal présentant une alternance de taches jaunes et noires et non pas un ligne jaune continue (genre Gomphus). L'extrémité abdominale du mâle en forme de pince à trois branches est également caractéristique du genre Onychogomphus.

 

P1170337-Onychogomphus forcipatusP1170341-Onychogomphus forcipatus

P1170342-Onychogomphus forcipatusP1170344-Onychogomphus forcipatus

P1170347-Onychogomphus forcipatusP1170348-Onychogomphus forcipatus

P1170389-Onychogomphus forcipatusP1170398-Onychogomphus forcipatus

P1170402-Onychogomphus forcipatusP1170458-Onychogomphus forcipatus

P1170461-Onychogomphus forcipatusP1170467-Onychogomphus forcipatus

 

Cette libellule peut être confondue avec le gomphe à crochet (Onychogomphus uncatus). Je vous transmets quelques éléments de diagnose bien utiles:
- vertex avec tache jaune chez O.f ; tout noir chez O.u (meilleur critère)
- deux éléments de continuité des bandes noires sur le thorax (voir photo)
- triangles anaux sont composés de trois cellules chez O.f mâle au lieu de quatre chez le O.u mâle (en général vrai)

Par contre la couleur des yeux est un mauvais critère : en général vert O.f et bleu pour O.u (dans de nombreux cas c'est faux comme on le voit dans les photos si dessus)

 

 P1160996-Onychogomphus forcipatus

 


Onychogomphus forcipatus
Gomphe à pinces  
plusieurs mâles adultes vus ce jour 
09 août 2010, Les Mages, Gard (30), FRANCE 
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

Repost 0
12 août 2010 4 12 /08 /août /2010 16:55

Voici une espèce assez commune dans le midi. Comme la plus part des sympétrums (sauf le noir : Sympetrum danae) le mâle est à dominante rouge et la femelle dans les jaunes - ocres clairs. Les jeunes mâles sont eux aussi jaunes clair. La coloration gris-bleuâtre de la partie inférieure des yeux est caractéristique de cette espèce, chez les mâles matures les yeux sont rouges avec une petite zone ventro-caudale gris-bleue. Ce sympétrum porte son nom de la coloration des nervures de la base et des parties antérieures des ailes chez le mâle adulte : elles sont d'un rouge bien marqué. A la base des ailes postérieures, on observe une coloration jaune plus ou moins étendue, qui n'occupe jamais toute la largeur de l'aile. Les ailes antérieures sont presque toujours dépourvues de coloration jaune à leur base. Un des critères majeurs de la clé d'identification est la couleur des pattes : elles sont noires, rayées de jaune à l'extérieur mais le noir reste la couleur dominante en général. Les 4 ptérostigmas sont jaunes clairs encadrés par des nervures noires bien visibles. L'abdomen de la femelle adulte comprend souvent une série de marque noires latérales caractéristiques. Les taches noires bien marquées de l'extrémité de l'abdomen sont toujours présentes quelque soit le sexe et la maturité.

 

 

P1170265-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010P1170268-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010

P1170267-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010P1170406-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010

P1170408-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010P1170411-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010

 

Je vous transmets sur les deux photos suivantes quelques éléments de diagnoses bien utiles. On peut confondre cette libellule avec les autres Sympétrums, en particulier  le sympétrum rouge sang (Sympetrum sanguineum) pour les vieux mâles (pattes entièrement noires et ptérostigmas non jaunes mais foncés)

 

P1170410-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010P1170415-Sympetrum fonscolombii Les Mages 09 août 2010

 

J'ai trouvé dans mes archives (5 août 2008) une photographie d'un beau mâle  prise également sur cette colline. On comprend mieux son nom !

 

P1070082-Sympetrum fonscolombii 5 août 2008 Les Mages


 

Sympetrum fonscolombii

Sympétrums à nervures rouges, Sympétrum de Fonscolombe, Red-veined darter 

plusieurs individus femelles et juvéniles, pas de mâle adulte vus ce jour

09 août 2010, Les Mages, Gard (30), FRANCE 
Panasonic Lumix DMC-FZ18

 

Repost 0
11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 15:18

J'ai eu la chance d'assister en ce dimanche matin d'août à la copulation d'un couple d'Osthétrum bleuissant. La diagnose de l'espèce ne fut pas facile mais la qualité des photos m'a permis de conclure sans aucun doute. L'abdomen du mâle adulte est de couleur bleue, ce dernier est assez svelte. Ses ptérostigmas sont jaunes orangés et assez long.  La femelle a deux bandes antéhumérales blanchâtres sur le thorax et un abdomen brun-jaune portant une ligne noire en son milieu entrecoupée par une série de lignes noires transverses.

P1170421-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010P1170422-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010

P1170427-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010P1170430-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010

P1170431-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010P1170432 23-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010

P1170429-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010

 

Je vous transmets sur les deux photos suivantes quelques éléments de diagnoses bien utiles. On peut confondre cette libellule avec l'orthétrum brun (Orthetrum brunneum). Le seul critère fiable reste le nombre de cellules dédoublées sous la nervure radiale supplémentaire IR3.

 

P11704312-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010P1170432-Orthetrum coerulescens Les Mages août 2010

 


Orthetrum coerulescens

L'orthétrum bleuissant, Keeled Skimmer 

 1 couple  
10 août 2010, Les Mages, Gard (30), FRANCE

Panasonic Lumix DMC-FZ18

Repost 0

Visiteurs

Recherche

Dossiers